jeudi 7 février 2013

Fondant aux deux chocolats & M&m's


         Coupable ! C'est ce que je plaide devant mon écran à l'heure où j'écris, plusieurs mois après la publication de la dernière recette. Plusieurs mois. Je ne suis pas très douée dans la régularité, mais c'est la faute de mes multiiiples passions et activités, et j'ai souvent des périodes où je m'adonne plus à l'une qu'à l'autre. Dernièrement, c'est le graphisme, l'écriture et Heroes, que j'ai commencé (avec six ans de retard, oui, bon, passons sur ce détail) qui ont eu raison de moi. Pour autant, je n'ai pas arrêté de cuisiner, bien au contraire, mais je prenais moins de temps pour la mise en scène et la photographie, et surtout, je dois aussi avouer que l'hiver me décourage complètement en ce qui concerne ce dernier domaine. Parce qu'en hiver, la luminosité est à se taper la tête contre le mur, en plus du fait qu'à partir de 16h, bye bye les jolies photos éclairées et bonjour l'ambiance de grotte qui règne à l'intérieur - et je ne suis pas assez expérimentée dans le domaine pour remédier à ces inconvénients. Et qui dit pas de photos ou photos moches, dit pas de recettes à publier. (oui, je me pose des limites, mais je vais me faire soigner.) En attendant, si il reste du monde à venir ici (et j'ai été étonnée de constater que oui, de ce que me disent les statistiques, et pour ça, merci !), je repars au galop avec une délicieuse recette de fondant au chocolat, au lait cette fois-ci, nappé de grands bzouigouigouis au chocolat noir et de M'n'ms. Y faut ce qui faut. Je me suis inspirée d'une recette de Chef Nini. Voici donc un tout beau et coloré fondant, pas du tout sec, entre le moelleux et le fondant, et dont les photos témoignent de mon excellence dans le domaine de couper les gâteaux de manière joli, régulière, set symétrique. Hum. Et en bonus, des petits muffins que j'ai réalisé avec le reste de pâte, et qui ressemblent très fortement à des champignons. C'était bien sympa sous cette forme là aussi :)




        « Personnages » (pour un moule carré de 20cm) :

140g de chocolat au lait + 20g de chocolat noir
120g de beurre
 60g de sucre
 1 sachet de sucre vanillé
 4 oeufs
 7 c.à.s. de farine
 4 c.à.s de crème liquide

 M&m's + 30g de chocolat noir pour la décoration

        « Histoire » : 

 Préchauffer le four à 175°. 
 Faire fondre le chocolat au lait et les 20g de chocolat noir avec le beurre.
 Dans un autre récipient, fouetter les oeufs avec le sucre et le sucre vanillé.
 Y ajouter le chocolat et mélanger jusqu'à homogénéité.
 Incorporer la farine, puis la crème liquide. 
 Verser la pâte dans un moule beurré et fariné (vous pouvez aussi utiliser du papier sulfurisé à la place du beurre et de la farine). 
 Enfourner pour 15 à 20 minutes, pas plus (la pointe d'un couteau planté au coeur du gâteau doit ressortir sèche, mais attention à ce qu'il ne cuise pas trop pour éviter qu'il soit sec)
 Une fois le gâteau refroidi, faire fondre 30g de chocolat noir dans un bol. Y plonger une petite cuillère et réaliser de grandes traits chocolatés en diagonale sur le gâteau à l'aide du bout rond de la cuillère. (la photo est plus parlante quant au résultat à obtenir :))
 Tout de suite après, (le chocolat durcit rapidement), couper environ une demi-douzaine de M&m's en quatre et les parsemer sur le gâteau. 
 Avant de servir, vous pouvez couper les quatre bords du gâteau (personnellement, je trouve ça plus joli ainsi, et puis, les bords sont toujours plus secs et moins agréables à manger - chez moi, tout le monde se bat pour manger le coeur du gâteau, là où il est plus fondant ;)) Découpez comme vous le souhaitez, symétriquement ou pas, et régalez-vous !

Et les muffins champignons réalisés en bonus avec un reste de pâte !
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« J'ai le chocolat pour encre, un macaron pour gomme et pour l'histoire j'abuse des deux. » - Larnicol
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

dimanche 11 novembre 2012

Muffins banane, chocolat & amande


         Cette recette, c'est du rapide ! Ce matin, après avoir aperçu quelques bananes qui s'ennuyaient mortellement et qui commençaient à avoir le teint bien noirci, j'ai eu envie de les marier avec du chocolat dans quelques muffins (c'est dimanche, tout est permis). Aussitôt pensé, aussitôt exécuté : et je dois bien avouer que ces merveilles sont des petites fiertés ! Fidèle à ma base de gâteau au yaourt, j'ai également remplacé une partie de la farine par de la poudre d'amandes (oui, il y en a toujours partout, je crois que ça commence à devenir maladif, mais je ne cherche pas à lutter, pardon, mais c'est trop bon), et décidé de supprimer toute matière grasse, huile ou beurre, comptant sur les bananes pour apporter la texture idéale. Jubilation totale : ultra-moelleux, tout doux, légèrement fondant grâce à la poudre d'amandes, jouissance du mariage de la banane avec le chocolat noir ! Et voilà comment illuminer un dimanche maussade, veille de rentrée scolaire ! (même si pour ma part, la reprise a eu lieu il y a déjà une semaine, mais on n'a jamais assez de réconfort gourmand). La chaîne infernale continue puisque me voilà à poster cet article le jour même, alors qu'une petite dizaine de gâteaux impatients font déjà la queue... mais ces muffins étaient si bons que je ne peux pas m'en empêcher, allez hop, sur le devant de la scène, illico-presto !



        « Personnages » (pour une quinzaine de muffins) :

1 pot de yaourt (à la vanille) (l'utiliser comme contenant pour la suite)
2 pots de farine
2 pots de poudre d'amandes
1/2 sachet de levure chimique
1 pot de sucre (moitié sucre semoule / sucre cassonade pour ma part)
1 sachet de sucre vanillé
2 bananes bien mûres (leur saveur n'en sera que renforcée)
1/2 pot de lait
2 oeufs
85g de chocolat noir 
(amandes effilées pour la décoration)

        « Histoire »

Préchauffer le four à 180°. 
Mélanger le yaourt, le lait et les oeufs dans un saladier.
Dans un autre récipient, écraser les bananes à l'aide d'une fourchette pour en faire une purée. L'ajouter au mélange yaourt/lait/oeufs.
Prendre un nouveau saladier et y mélanger la farine, le sucre (ou les deux sortes de sucre : semoule et cassonade), le sucre vanillé, la levure et les pépites de chocolat.
Versez le mélange liquide dans les ingrédients secs et mélangez jusqu'à homogénéité.
Versez la pâte dans des moules muffins tapissés de caissettes en papier. Parsemez chacun d'amandes effilées si vous le souhaitez.
Enfournez pour environ 20 minutes.



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Toutes les vérités sont bonnes à dire, c'est nous qui ne sommes pas tous bons pour les entendre. » - Capus
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

dimanche 28 octobre 2012

Mini quatre-quarts Nutella & Smarties


          Allez, aujourd'hui, pour changer... un concours ! Oui, oui, encore un, et j'essaie déjà de me freiner en ne participant pas à tout ceux qui me tombent sous la main... Mais celui-ci, impossible de dire "non" ! Je participe donc au concours « Gouters Gourmands», organisé par Agnès du blog : Bikini et gourmandise, Sandra du blog OkCeBon!  et Chef Damien. Un concours qui vise essentiellement les enfants... et ça, cuisiner pour des enfants, je ne pouvais pas résister ! Les critères étant la gourmandise et la simplicité, j'ai opté pour des mini-quatre quarts (gâteau qui a fait parti de mes propres goûters et dont je me régale encore aujourd'hui). Au lieu de réaliser un grand et unique cake qu'on aime généralement tartiner de Nutella ou de confiture... et si le Nutella était déjà sur le gâteau ? Voilà donc comment m'est venu l'idée d'un "glaçage" tout simple uniquement constitué de Nutella, et, pour apporter une touche de couleur et de craquant, accompagné de quelques smarties. Et voilà un goûter gourmand et pétillant qui met de bonne humeur, simple et rapide, faisable pour et par les enfants ! :)




        « Personnages » (pour environ 15 petits cakes) :

4 oeufs
200g de farine
 1/2 sachet de levure chimique
200g de sucre
1/2 sachet de sucre vanillé
200g de beurre
5 c.à.soupe de lait
 1 c.à.c de vanille liquide (facultatif)
Nutella
Smarties



        « Histoire » : 

Préchauffer le four à 180°.
 Faire fondre le beurre dans un bol et le laisser refroidir.
 Mélanger la farine, le sucre, le sucre vanillé et la levure dans un saladier.
 Incorporer les oeufs un à un, puis ajouter le beurre fondu ainsi que le lait (et la vanille liquide si vous l'utilisez).
 Dans chaque moule à mini-cakes, verser une cuillère à cuillère de pâte à quatre-quart, une demi-cuillère à café de pâte de Nutella, et une nouvelle cuillère à café de pâte à quatre-quart. Il est possible de se passer de ce coeur de Nutella et de se contenter uniquement du "glaçage" au Nutella.
 Enfourner pour environ 15 minutes, jusqu'à ce qu'une pointe de couteau planté en leur coeur ressorte sèche.
 Une fois refroidis et démoulés, tartiner le dessus de chaque cake de Nutella, puis les parsemer de quelques smarties, petits ou gros.



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Qu’est-ce que c’est que ce style de bouffer des petits machins tout secs et trois gallons de flotte par jour ? Si la jeunesse se met à croire à ces conneries, on se dirige tout droit vers une génération de dépressifs ! Le gras, c’est la vie. » - Chevalier Karadoc, Kaamelott
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

lundi 22 octobre 2012

Baby cupcakes spéculoos & chocolat


          Toujours à la recherche de la base parfaite pour les cakes, muffins, ou cupcakes, je vous propose cette fois des cupcakes (tout minis, d'où leur dénomination de "baby") réalisés sur la base du quatre-quart, après ceux-ci, qui étaient eux inspirés de la recette du gâteau au yaourt. Résultat : c'est tout aussi bon ! Je pense que je ré-essaierais les deux versions dans un temps moins espacé pour être plus à même de les comparer :) Ces cupcakes étant destinées à des amies, j'en ai profité pour les décliner au spéculoos et la cannelle, parfums maudits dans mon petit foyer. Et comme topping, l'éternelle ganache montée au chocolat noir qui détonne, en plus de ne pas être aussi lourde qu'une crème au beurre ou autre. En bref, de bonnes petites bouchées sucrées, aussi belles que bonnes ! J'en profite pour remercier Poppy de qui j'ai reçu un superbe colis de produits provenant des USA suite au concours sur Le Duo, dont ces choupinettes caissettes en papier font partie :)



        « Personnages » (pour une 8-10 cupcakes) :

- Pour la base cupcake :  
 oeufs
 100g de farine
 1/2 sachet de levure chimique
 100g de sucre
 100g de beurre
 2 c.à.soupe de lait
 1 dizaine de c.à.café de pâte de spéculoos

 1 c.à.c de cannelle

- Pour le topping au chocolat :  
 10cl de crème liquide
 100g de chocolat noir

        « Histoire » : 

 La veille : préparez la ganache en faisant bouillir la crème liquide puis en la versant, bien chaude, sur le chocolat cassé en morceaux dans un récipient. Couvrez d'un couvercle pendant deux minutes, mélangez jusqu'à homogénéité et réservez au frais jusqu'au lendemain (pour aller plus vite, il est aussi possible de la mettre quelques heures au congélateur).

 Le jour-même : préchauffez votre four à 180°. 
 Faire fondre le beurre dans un bol et le laisser refroidir.
 Mélanger la farine, le sucre et la levure dans un saladier.
 Incorporer les oeufs un à un, puis ajouter le beurre fondu, et de la cannelle en poudre si vous le désirez.
 Dans chaque moule à mini-cupcakes, verser une cuillère à cuillère de pâte à quatre-quart, une cuillère à café de pâte de spéculoos, et une nouvelle cuillère à café de pâte à quatre-quart.
 Enfourner pour environ 15 minutes, jusqu'à ce qu'une pointe de couteau planté en leur coeur ressorte sèche (la pâte de spéculoos reste cependant liquide). Laisser refroidir et démouler.

 Une fois refroidis, sortez la ganache du frigo et battez-la au fouet électrique jusqu'à ce qu'elle augmente de volume et soit plus ou moins légère. Mettez-la dans une poche à douille et disposez-la sur les cupcakes juste avant la dégustation.
  Décorez comme vous le souhaitez : ici, des miettes de spéculoos !

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« Partout du sommet des montagnes au fond de l'océan la vie a peur de mourir» - Musset, Confessions d'un enfant du siècle
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

lundi 8 octobre 2012

Cake aux courgettes & trois fromages

       Ah, la courgette ! Je pourrais écrire un roman d'amour sur ce légume. Pourtant, de loin, ce gourdin vert n'a rien de particulier, surtout au goût si on ne l'assaisonne pas, et c'est exactement le genre de choses qui fait fuir les moins de 18 ans, et pourtant... pourtant, c'est mon légume préféré. Associé avec du fromage, et surtout l'amour de sa vie, j'ai nommé : le fromage de chèvre, c'est divin. En quiche, en flan, en poêlée, avec des pâtes, en cake, avec du riz, la courgette et le chèvre, c'est di-vin.
       « Courgette, voulez-vous prendre pour époux Fromage de Chèvre ? Et vous, Fromage de Chèvre, voulez-vous prendre pour épouse Courgette ? » Deux "oui", et voilà, hop, comment naît un de plus beaux mariages salés. C'est tout bête, et c'est tout simplement bon. Aujourd'hui, inspirée par une discussion passionnée sur la courgette avec une amie et excitée par ce fait rarissime qui est de pouvoir partager un amour mutuel pour le légume de ma vie, je vous propose une délicieuse recette de cake aux courgettes et aux trois fromages. Eh oui, non pas un, non pas deux, mais trois fromages : jackpot ! La recette n'est pas de moi, mais d'ici ; elle était cependant tellement parfaite que je n'ai pas pu m'empêcher de vous la présenter quand même, à peine modifiée, pour le plaisir de partager. J'ai simplement rajouté un peu de farine et remplacé une partie du gruyère râpé par du comté, pour varier les plaisirs (et puis, «Cake courgettes aux trois fromages», c'est quand même plus la classe que «Cake courgettes aux deux fromages», c'est plus harmonieux, plus complet, c'est ce qu'est «Canard WC 3 à 1» à «Canard WC 2 en 1»...mais je m'égare) Bref, à l'attaque ! Ce cake délicieusement moelleux et pas du tout sec est aussi une excellente idée pour l'apéro, coupé en cubes. (et le premier que j'entends dire "la courgette c'est pas bon", je lui arrache les yeux à la petite cuillère. Ici, c'est dangereux, le titre vous avait prévenu ;))

        « Personnages » (pour 1 cake) :

120g de farine
50g de Maïzena
1 sachet de levure
3 oeufs
8cl d'huile + un peu plus
12cl de lait
50g de gruyère râpé
50g de comté rapé
200g  de courgette (voir ++)
180g de fromage de chèvre (en bûche)  
  sel, poivre (herbes, facultatives)

        « Histoire » :

Préchauffer le four à 180°.
Laver la courgette puis la râper à l'aide des plus gros trous. Faire revenir la courgette râpée avec un peu d'huile et de sel dans une poêle et laisser cuire une dizaine de minutes. Réserver. (et égoutter, la courgette rendant beaucoup d'eau pendant la cuisson).
Dans un saladier, mélanger la farine, la maïzena, et la levure.
Y creuser un puits et y incorporer les oeufs, avant d'y ajouter le lait et l'huile progressivement et tout en battant à l'aide du fouet.
Ajouter le sel, le poivre (et des herbes de votre choix si vous le désirez), la courgette râpée, les fromages râpées, et enfin, le fromage de chèvre coupé en petits morceaux.
Verser la préparation dans un moule à cake beurré et fariné, ou tapissé de papier sulfurisé. Recouvrir la surface de fromage râpé si vous le souhaitez.
  Enfourner pour environ 40-45 minutes, jusqu'à ce que la pointe d'un couteau planté au centre ressorte sèche. Laissez refroidir avant de démouler et de couper en tranches ou en cubes pour l'apéritif. Se régaler, et se dire que la courgette est un des meilleurs légumes du monde (au moins tout ça, oui oui).
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« C'est drôle ce besoin qu'ont les gens d'accuser les autres d'avoir gâché leur existence.  Alors qu'ils y parviennent si bien eux-mêmes, sans l'aide de quiconque. » - A. Nothomb
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

dimanche 30 septembre 2012

Financiers citron & chocolat

        L'amande fait partie de mes pêchés mignons : dès que c'est possible, je l'utilise partout, sous forme de poudres, effilées, en arôme, présente dans quasiment chacune des bases de mes entremets, et l'épiphanie est sans doute un de mes moments préférés dans l'année car elle marque un grand, grand, grand moment : la confection de la galette des rois à la frangipane. En attendant la galette, j'exprime mon grand amour pour l'amande dans des financiers, petits gâteaux qui font à coup sûr partis de mes préférés. J'ignore comment sont ceux du commerce ou des pâtisseries, les seuls que j'ai jamais mangé étant ceux que j'ai confectionné, mais cette recette permet d'obtenir des petits gâteaux moelleux, fondants, forts en amande, et qui se conservent jusqu'à trois jours dans une boîte hermétique. J'avais choisi pour une fois de les aromatiser au citron, la fraîcheur qu'apporte ses zestes permettant de contrebalancer le côté un peu "lourd" de l'amande qui se révèle quand on en engouffre un peu trop à la fois. Pour décorer tout ça et apporter du goût, quelques filets de chocolat :) Il est aussi possible d'ajouter des pépites de chocolat dans la pâte pour en renforcer le goût, ou quelques framboises pour varier les saveurs, le combo citron-framboises étant indétrônable. Légèrement croustillants encore tièdes, je crois que je les préfère tout de même froid, plus fondants, plus forts en amande, et peut-être un peu moins écœurants pour les grands gourmands qui adorent particulièrement faire des overdoses de gâteaux à l'amande (...pardon, mais c'est si bon !)

        « Personnages » (pour 8-10 financiers) :

60g d'amandes en poudre
75g de sucre glace
30g de farine
50g de beurre
2 blancs d'oeufs
2 c.à.s. de crème liquide (ou 1 c.à.s de lait)
le zeste d'un demi citron 
40g d'amandes effilées  
50g de chocolat noir (facultatif)   

        « Histoire » :

Préchauffer le four à 180°.
Mélanger les amandes en poudre, le sucre glace et la farine.
Ajouter les blancs d'oeufs (non montés en neige).
Incorporer le beurre préalablement fondu, puis enfin les zestes de citron et la crème liquide.
A ce stade, vous pouvez ajouter si vous le souhaitez des pépites de chocolat noir ou quelques framboises.
Verser la pâte dans des petits moules rectangulaires ou à financiers, beurrés et farinés si ils ne sont pas en silicone, et parsemez d'amandes effilées.
  Enfourner pour environ 15-20 minutes. Les financiers colorent peu, restent tendres au toucher, mais une lame d'un couteau plantés en leur coeur doit ressortir sèche.
  Si vous souhaitez les décorer de chocolat, deux solutions : après avoir fait fondre le chocolat au micro-ondes, le verser en filets à l'aide d'une petite cuillère sur les financiers soit avant ou après le démoulage (je préfère le faire avant pour éviter d'en mettre partout).
  Attendre le refroidissement complet ou pas et déguster !
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
« J'admire la gentillesse qui a pour origine la gentillesse ou l'amour. Mais connaissez-vous beaucoup de gens qui la pratiquent, cette gentillesse-là ? Dans l'immense majorité des cas, quand les humains sont gentils, c'est pour qu'on leur fiche la paix. » - A. Nothomb
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------